Aller au contenu principal du site

Votre panier est vide

SON HISTOIRE

LE NAVIRE

L’Escorteur d’Escadre « Maillé-Brézé » doit son nom à Jean Armand de Maillé, Marquis de Brézé, Duc de Fronsac qui vécut de 1618 à 1646, fils d’un Maréchal de France et neveu du Cardinal de Richelieu, il était originaire de Brézé proche de Saumur, aujourd’hui ville marraine du bâtiment.

Colonel à 15 ans, Général des Galères à 20 ans, Grand-Amiral de France à 24 ans, Maillé- Brézé participa à huit campagnes de guerre à la mer et trouva la mort à l’âge de 27 ans à la bataille naval d’Orbitello. Il avait porté l’esprit d’offensive à un tel degré que sa disparition laissa un temps la Marine désorientée.

Trois bâtiments de guerre ont  porté le nom de « Maillé-Brézé », un vaisseau au XVIIème siècle et un contre-torpilleur de 2 400 tonnes lancé en 1930 et détruit accidentellement en 1940.

Quant au bâtiment actuel, septième d’une série de 18 Escorteurs construits après la guerre de 39-45, il a été admis au service actif le 4 mars 1957, après avoir déployé une activité importante en Atlantique et en Méditerranée pendant 10 ans, il subit de 1967 à 1968 une refonte à Lorient pour être transformé en bâtiment de lutte anti-sous-marine. Le 3 avril 1968, il fut affecté à Brest à l’Escadre de l’Atlantique.

Désarmé, le bâtiment est remis à l’Association Nantes Marine Tradition, il est remorqué jusqu’à Nantes en 1988 où il devient le premier musée naval à flot français de cette importance.