Aller au contenu principal du site

Votre panier est vide

FAMILLE DE MAILLE

NOS PARTENAIRES

Descendants directs de l'amiral Armand de Maillé, Marquis de Brézé, qui a donné son nom au navire , les membres de la  famille de Maillé maintiennent la mémoire de leurs illustres ancêtres .

Jean Armand de Maillé (né le 18 octobre 1619 à Milly-le-Meugon – mort le 14 juin 1646 à la bataille d’Orbetello), duc de Fronsac, marquis de Brézé, était un célèbre marin français du XVIIe siècle, disparu prématurément à l’âge de 27 ans. 

Colonel à 15 ans, général des galères à 20 ans, grand-maître de la navigation à 24 ans, Jean Armand de Maillé participa à huit campagnes de guerre à la mer, au cours desquelles il remporta un nombre impressionnant de victoires, qui assurèrent, pour un temps, à la marine de Louis XIII la maîtrise de la Méditerranée occidentale.

Jean Armand de Maillé commença à servir dans l’armée avec son père dès l’âge de 15 ans et grâce aux revenus de sa puissante famille, il créa un régiment d’infanterie à ses frais.
En 1636, Richelieu le fit grand-maître de la navigation puis général des galères.
Il assura ainsi le succès de l’armée de Catalogne et permit la prise de Perpignan et la conquête du Roussillon, le 3 juillet 1643, il infligea un véritable désastre à une flotte espagnole au cap de Gate, près de Carthagène et assura ainsi la maîtrise presque absolue de la Méditerranée occidentale.
Il remporta de nouveau une double victoire lors de la bataille de Carthagène où l’ennemi perdit huit vaisseaux, dont le vaisseau Amiral de Naples et 3 000 marins. Deux médailles furent frappées en l’honneur de ces succès.
Jean Armand de Maillé était sur le point de remporter une brillante victoire au large d’Orbetello, le 14 juin, lorsqu’il fut coupé en deux par un boulet à l’age de 27 ans.

Il avait porté l’esprit d’offensive à un tel degré que sa disparition prématurée laissa un temps la Marine royale, privée d’un chef exceptionnellement doué, désorientée, précipitant une décadence qui ne cessait de s’accélérer depuis la mort de Richelieu

Le père d'Armand, Urbain de Maillé a également été un personnage haut en couleur.  il a été successivement capitaine des gardes de la reine Marie de Médicis, puis du roi Louis XIII , gouverneur de Saumur puis de l'Anjou,  Maréchal de Françe et ambassadeur extraordinaire nommé par Richelieu son beau frère.