Aller au contenu principal du site

Votre panier est vide

C comme CHARLIE

Lexique

Cabestan : C’est le treuil  vertical utilisé pour le relevage des ancres, à ne pas confondre avec le guindeau qui est un treuil horizontaleCaisson : armoire individuelle des matelots.
Cambuse : épicerie du bateau, endroit où le commis aux vivres entrepose les provisions embarquées.
Cambusard : nom du vin rouge distribué aux marins lors des repas.
Cannoniers : surnom des marins des spécialités « Electroniciens d’armes » (ELARM) et « Mécaniciens d’armes » (MEARM).
Canot Major (se prononce « canotte ») : embarcation destinée au transport des officiers entre le bord et la terre lorsque le bateau est au mouillage.      Synonyme : annexe.
Capitaine d’armes : officier marinier chargé de la discipline à bord ou en base à terre. Généralement de spécialité fusilier-marin. Il est surnommé  Bidel 
Carré : sur les bâtiments, c’est l’appellation des salles de repos, salles à manger des officiers et des officiers mariniers.
Carène, carénage : partie immergée de la coque d’un navire.
Casquette à carreaux : couvre-chef du retraité de la marine. « Je vais prendre la casquette à carreaux » signifie « Je vais partir à la retraite ».
Chef : sur le bateau, il y a deux chefs, le patron de la passerelle et le chef des machines. Seul le chef-machine est appelé « chef » dans le langage courant.
Chouf   Surnom d'un marin du grade de quartier-maître de première classe (QM1). Viendrait de l'arabe "Chouf" (regarder, observer) ou de "chauffeur" du temps des chaudières à vapeur.
Chéqua : diminutif du « chef de quart ».
Cinq panache : Surnom d'un officier supérieur du grade de capitaine de frégate, en référence à ses 5 galons panachés : 3 d'or alternés avec deux d'argent.
Cipal(e) : Le cipal (pluriel : cipaux): appellation d'un officier marinier supérieur du grade de maître principal.
Collecteur : Tuyau
Corvettard : Surnom d'un officier des armes du grade de capitaine de corvette.
Coupée : Passerelle servant à monter à bord des bâtiments
Cordage : celle de la cloche exceptée, il n’y a pas de corde à bord d’un bateau. On y trouve en revanche des cordages en grand nombre qui portent le noms des manœuvres auxquelles ils correspondent : drisse, aussières, écoutes, filières… 
Coursive : Dans le langage des galères, la coursive était le couloir qui reliait l’avant à l’arrière. Il est employé comme synonyme de couloir, terme qui n’existe pas dans le vocabulaire maritime. Les bruits de coursives sont les rumeurs du bord.
Crabe : Surnom d'un marin du grade de quartier-maître de deuxième classe.